Le doute est levé, savoirs de base acquis. Savoirs de base à vérifier Savoirs de base non acquis


On peut cocher NON ACQUIS dans Parcours 3 (Pour bien comprendre le résultat, allez dans la rubrique En savoir plus)

Le conseiller peut proposer une entrée en formation pour travailler sur les savoirs de base, ou au moins commencer à en parler au jeune

Rappel: malgré l'aspect automatique d'un calcul, c'est bien aux conseillers de prendre une décision pour "évaluer" la maitrise ou non des savoirs de base. Il s’agit bien pour le conseiller de poser une hypothèse, sachant que la maitrise des savoirs de base peut évoluer au cours du parcours du jeune.

Ces données personnelles n’ont pas vocation à être transmises en l’état, ni au jeune, ni aux partenaires.

Effacer le formulaire afin d'effectuer un nouveau calcul.

Récapitulatif :

Le doute est levé, savoirs de base acquis. Savoirs de base à vérifier Savoirs de base non acquis


On peut cocher A VERIFIER dans Parcours 3 (Pour bien comprendre le résultat, allez dans la rubrique En savoir plus)

Le conseiller peut poursuivre l'investigation, notamment dans les modules trop peu renseignés (ex: production écrite) Si cela se confirme, il peut orienter le jeune vers un organisme spécialisé pour un positionnement

Attention: Le calcul actuel du score permettant une aide à la décision nécessite d'être mis à l'épreuve dans la pratique par les conseillers
Rappel: malgré l'aspect mécanique d'un calcul, c'est bien aux conseillers de prendre une décision pour "évaluer" la maitrise ou non des savoirs de base


Ces données personnelles n’ont pas vocation à être transmises en l’état, ni au jeune, ni aux partenaires.

Effacer le formulaire afin d'effectuer un nouveau calcul.

Récapitulatif :

Le doute est levé, savoirs de base acquis. Savoirs de base à vérifier Savoirs de base non acquis


On peut cocher ACQUIS dans Parcours 3(Pour bien comprendre le résultat, allez dans la rubrique En savoir plus)


Attention: Le calcul actuel du score permettant une aide à la décision nécessite d'être mis à l'épreuve dans la pratique par les conseillers
Rappel: malgré l'aspect mécanique d'un calcul, c'est bien aux conseillers de prendre une décision pour "évaluer" la maitrise ou non des savoirs de base


Ces données personnelles n’ont pas vocation à être transmises en l’état, ni au jeune, ni aux partenaires.

Effacer le formulaire afin d'effectuer un nouveau calcul.

Récapitulatif :

Module1 Compréhension et expression orales

Diction


Langage avec un débit précipité / Articulation hachée / nombreux sons prononcés de façon incorrecte, …

qui entraînent, pour l'interlocuteur, une difficulté à comprendre (Sauf problèmes phonatoires).

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Structuration dans l'expression langagière


Expression peu structurée / Propos peu clair / Manque de précision et langage de connivence (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Des phrases non construites, incomplètes ou non terminées;
Des confusions dans les explications ou dans le propos;
Emploi de mots génériques tels que "truc", "chose"
Difficulté à expliquer quelque chose à quelqu'un qui n'a pas vécu la situation.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Vocabulaire


Vocabulaire restreint, confusion sur le sens des mots.

Difficulté à adapter son niveau de langue à la situation ou à l'interlocuteur (emploi de l'argot…).
Emploi d'un mot pour un autre.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Compréhension


Ce qui est dit ne semble pas compris par le jeune.

même avec des phrases simples et des mots simples.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Module 2 Parcours scolaire et professionnel

Scolarité


Redoublements répétés

au minimum 2.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Scolarité interrompue en 4°, 3° ou Lycée professionnel

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Effectuée en IME, en IM-PRO, EREA, 3ème insertion, à projet professionnel ou éventuellement SEGPA. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Scolarisation dans des établisements spécialisés ou dans des sections adaptées du collège :
révèle des difficultés qui généralement ne sont pas résolues.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Validation / certifications


Le CFG a été passé mais n'a pas été obtenu. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Certains diplômes peuvent avoir été obtenus sans avoir consolidé tous les acquis de base (par exemple, le CFG sur dossier ou le CAP obtenu avec une forte réussite sur les matières techniques).

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Un diplôme de niveau V ou le brevet a été passé mais n'a pas été obtenu.

Certains diplômes peuvent avoir été obtenus sans avoir consolidé tous les acquis de base (par exemple, le CFG sur dossier ou le CAP obtenu avec une forte réussite sur les matières techniques).

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Apprentissage / contrats de travail


Contrat d'apprentissage interrompu surtout si cela est répété.
Contrats de travail fréquemment interrompus

apparemment sans raisons majeures, ou sans en formuler les raisons.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Module 3 Repérage dans l'espace

Lecture de plans de ville, de cartes


Ne lit pas un plan de ville ou ne lit pas une carte.

Certains plans sont parfois tres schématiques; attention: certains sont eux-mêmes surcodés en information, codes qui peuvent nuire à une lecture courante.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Mobilité et combinaison espace temps


Envisage difficilement de se rendre dans des endroits inconnus ou Ne sait pas estimer la durée d'un trajet habituel

Les personnes en situation d'illettrisme empruntent souvent les même trajets ou utilisent les mêmes repères connus, quitte à faire de longs détours. Ne pas réussir à estimer un trajet peut être lié à la difficulté de lire l'heure, ainsi qu'à calculer avec les unités de temps.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Module 4 Repérage dans le temps

Confusion dans les dates et dans les heures


Ne sait pas lire l'heure, ou indiquer l'heure qu'il sera ou qu'il était à partir d'une heure donnée. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Arrive systématiquement très en avance (le retard systématique est à traiter différemment) / Ne sait pas lire l'heure sur une montre à aiguille / Ne fait pas l'équivalence entre 17h et 5h de l'après midi.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Ne se repère pas dans les expressions type "dans une semaine", "mardi dans 15 jours" ou "dans 2 mois, nous serons?".
A beaucoup de mal à se repérer dans un calendrier ou dans le temps.
Ne sait pas utiliser un agenda (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Ne connaît pas l'ordre des mois ex: un jeune qui téléphone 3 fois pour connaître le jour de son rendez-vous, qui finalement ne vient pas le le jour j, mais le lendemain.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Ne sait pas calculer une durée.

Ne peut pas dire combien de temps il est resté à cet endroit ou a fait telle activité ex: date de naissance et âge
Ex: date d'obtention du permis et depuis combien de temps il l'a.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Situation dans son histoire


Incohérences chronologiques.

A l'occasion de questions sur le parcours, de travail sur le CV…
Ne sait pas ressituer les événements dans le temps, même récents.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Module 5 Compréhension et productions écrites

Attitude générale par rapport aux écrits


Semble réticent ou fébrile dès qu'il est question d'avoir à lire ou à écrire… de façon répétée.

Peut adopter des conduites d'évitement, inventer des excuses, etc.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Compréhension écrite (lecture)


Difficultés de lecture. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Ne trouve pas une information simple dans l'écrit proposé.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Production écrite (graphie)


Ecriture bâton, non horizontale, lettres déformées. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Ex: tout est écrit en majuscule d'imprimerie
ex: mélange minuscule-majuscule dans un même mot ou une même phrase.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Production écrite (contenus, sens)


Ecriture phonétique (hors style SMS). (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Il faut lire à haute voix pour comprendre.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Mauvaise segmentation des mots. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

La séparation entre les mots n'est pas conforme (mots coupés ou au contraire rattachés) et peut affecter le sens.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Est obligé de recopier à partir de papiers personnels ou de ceux fournis dans l'entretien. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Notamment pour des renseignements usuels.
N'écrit pas de mémoire les informations habituellement requises (ex: son adresse).

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Ecrit incohérent, difficilement compréhensible. (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Phrases très mal construites, non structurées;
Ex: de simple juxtaposition de mots.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Module 6 Expérience de recherche d'emploi

Recherche d'emploi


Réticence à utiliser l'outil informatique (POLE EMPLOI, INFORIZON, fiche métier ONISEP).

Refus de l'utiliser ou grosses réticences.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

CV


A fait faire son CV par quelqu'un,
le CV montre des problèmes d'expression écrite.

Le CV semble un bon support pour favoriser l'expression du jeune et pour qu'il exprime des difficultés sur son parcours scolaire, notamment demander qui a écrit le CV.
Pas de CV déjà fait => créer la situation d'observation.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Lettres de recherche d'emploi


A fait faire sa lettre par quelqu'un.
Utilisation décalée ou inadaptée de modèle de lettres.

Demander qui a écrit… quels modèles ont été utilisés… des problèmes de compréhension de la lettre type, de son inadéquation à un autre contexte, d'expression écrite.

Oui, c'est le cas
Non, ce n'est pas le cas

N'a pas pu être observé

Outil d'aide au repérage

Cet outil permet une observation de signes pouvant révéler des situations d'illettrisme.

Observer nécessite de savoir quoi regarder…

Son objectif est de permettre d'attirer l'attention sur l'accumulation d'indices laissant penser qu'une situation d'illettrisme existe chez le jeune accueilli.
Ces domaines sont bien plus larges que la représentation courante qui entoure l'illettrisme (ne pas savoir lire - écrire).
Ils renvoient aux savoirs de base qui intègre en plus de la communication orale et écrite le raisonnement logique et l’appréhension du réel (espace – temps)

Elaboré par des professionnels des missions locales de la région PACA formés à la problématique, il est conçu comme un support permettant de remplir l'indicateur Savoirs de base dans Parcours 3.

Une fois familiarisé avec la démarche, le conseiller peut remplir le formulaire en quelques minutes aussitôt après le rendez-vous avec le jeune.

On peut recommander de l'utiliser avec des jeunes de niveau V à VI. (Les jeunes de niveau IV ont acquis les savoirs de base, qui ont été validés par un diplôme).

Cet outil ne remplace pas l'expérience d'un conseiller et son impression générale… Mais se propose de l'aider à poser un diagnostic sur la maîtrise des savoirs de base du jeune.

Il y a 6 modules, correspondant à des domaines d'observation.

Pour chaque question, le conseiller coche "oui" ou "non" si la situation
décrite correspond au jeune. Ne rien mettre si on ne peut pas répondre.
Toutes les lignes ne doivent pas être obligatoirement remplies pour permettre
un diagnostic: un minimum de 12 items remplis est nécessaire
pour s'appuyer sur le résultat.

Le score final est calculé automatiquement.
Les domaines d'observation sont classés du plus facilement
observable lors de l'entretien au plus difficile;
c'est pour cette raison que la communication écrite par exemple,
bien que centrale dans la problématique de l'illettrisme,
n'arrive que dans le 5ème module.

Rappel: cet outil et ses modalités d'utilisation ont été établies à partir du travail
effectué dans la région Poitou Charente. Que leurs auteurs en soient remerciés.

Module1: Compréhension et expression orales

Module2: Parcours scolaire et professionnel

Module3: Repérage dans l'espace

Module4: Repérage dans le temps

Module5: Compréhension et productions écrites

Module6: Expérience de recherche d'emploi

Les principes de calcul

Il faut avoir renseigné au minimum 12 critères au minimum, que ce soit oui ou non.(sauf certitude acquise rapidement dans le sens acquis ou non acquis)

11 critères coefficient 3 : ce sont les indicateurs sur lesquels la probabilité d'illettrisme est très forte.
Ils seront repérés comme ceci : (indicateur important pondéré par un coeff 3)

Au final, il y a 27 indicateurs (au lieu des 45 dans la grille du Poitou Charente)

Notice d'aide à la décision pour remplir P3 :
Si le score est supérieur à 12 points*: situation d'illettrisme.
Si le score est compris entre 6 et 11*: doute, présomption d'illettrisme.
Si le score est inférieur ou égal à 5* : le doute est levé.

* sous réserve que la condition de saisie minimale soit remplie (12 critères minimum).


Attention: Le calcul actuel du score permettant une aide à la décision nécessite d'être mis à l'épreuve dans la pratique par les conseillers.
Rappel: malgré l'aspect mécanique d'un calcul, c'est bien aux conseillers de prendre une décision pour "évaluer" la maitrise ou non des savoirs de base.

Lancer le repérage

En savoir plus

Dans la situation d'entretien, certains comportements peuvent être considérés comme de véritables signaux
d'alerte pour le conseiller.

A l'oral

Lorsque le conseiller parle avec des phrases simples et que le jeune sourit,
en semblant ne pas comprendre ce qui se dit.

Cette alerte rappelle l'importance de la communication non verbale.
Elle nécessite d'être attentif au jeune et à son comportement lors de l'entretien.

Parcours scolaire

Le jeune a raté le CFG.
Le jeune a effectué sa scolarité en IME.

Repères dans le temps

Le jeune n'arrive pas à se repérer dans le temps: il rate son rendez-vous alors qu'il a téléphoné plusieurs fois pour savoir quand c'était.
Le jeune n'arrive pas à ressituer les événements dans le temps, même quand ils sont récents.

Autour de l'écrit

Le jeune a une grande réticence dès qu'il est question de lire ou d'écrire.
Le jeune a une écriture baton ou avec des lettres très déformées.
Le jeune ne sait pas écrire son adresse ou des informations simples et habituelles.